Scénaristes: Jeff Lemire, Matt Kindt

Dessinateur/Encreur: Paolo Rivera

Coloriste: Joe Rivera

Editeur: BLISS COMICS

Prix: 10 euros jusqu’au mois d’Août

Si on parlait un peu comic book ?

Il n’y a pas que la BD franco belge dans la vie et quand c’est bien fait, n’hésitons pas.

Cet album collecte les 4 numéros d’une mini série parue aux USA, chez l’éditeur indépendant Valiant Entertainment, qui est revenu sur le devant de la scène en 2012, en produisant des séries de grande qualité, tant au niveau dessins que scénarios.

Valiant avait déjà fait parler en 1990, en reprenant des personnages de chez GOLD KEY COMICS, tels que Magnus Robot Fighter, Solar Man of the Atom ou Turok Dinosaur Hunter de chez DELL, repris dans de nouvelles itérations et en créant d’autres personnages, qui sont maintenant repris aussi dans la nouvelle mouture de Valiant.

Pour la version française, c’est le petit nouveau BLISS COMICS qui se lance dans l’édition des séries de Valiant nouvelle génération et il a très bien commencé avec The Valiant !

Aux scénarios, c’est Jeff Lemire avec Matt Kindt et aux dessins, Paolo Rivera, tous trois des auteurs reconnus aux USA !

Une grosse équipe donc, pour raconter les mésaventures de Gilad Anni-Padda, le Guerrier Eternel chargé de protéger les différentes incarnations de Géomanciens, ces derniers étant capables de communiquer avec la planète. Il n’y a qu’un seul géomancien par génération et Gilad est, à chaque fois, mis à rude épreuve pour le protéger. Il a déjà échoué 3 fois et cette fois, il doit faire en sorte d’être plus fort, mieux épaulé pour éviter un 4ème échec et condamner ainsi la Terre à une nouvelle ère de désolation !

Il se fera assister par un paquet de héros de l’univers Valiant, dont Ninjak (Elektra au masculin), Bloodshot le guerrier augmenté (un Punisher boosté aux nanites), en particulier.

Le tout avec une logistique gouvernementale pour tenter de sauver Kay, géomancienne  malgré elle (ce serait trop simple sinon ^^), de notre époque.

Contre l’Ennemi Immortel, le mal incarné, Gilad et presque tout l’univers Valiant aura une bien lourde tâche.

J’ai bien aimé cette traduction de BLISS COMICS, du beau boulot pour cette toute nouvelle maison d’édition française.

Ils ont de plus, fort bien choisi de commencer avec une série se suffisant à elle-même. Il n’est pas absolument nécessaire d’avoir lu TOUT Valiant avant d’entamer la lecture de The Valiant. Mais si jamais cela s’avérait indispensable pour certains, Bliss a prévu la mise à disposition d’un catalogue numérique assez complet , des parutions précédentes des séries Valiant.

Une bonne 1ère parution en librairie, accompagnée d’un Tome 1 d’une autre série au succès confirmé outre atlantique, BLOODSHOT REBORN ! Ce dernier titre reste à lire, j’en parlerais peut-être par ici. 😉

 

Pierre