scénariste (s) : Jean Van Hamme & Alcante
dessinateur (s) : Francis Vallès
éditions Dargaud – 14,45€
date de sortie : mai 2012

Piégée par son frère, et condamnée pour un crime qu’elle n’a pas commis, Jolanne est expédiée aux Indes. Devenue Jeanne Dubois, elle est vendue à une tenancière de maison close qui entend bien la mettre au pas, sur la commande expresse d’un riche français mystérieusement masqué. Mais « Jeanne » ne l’entend pas de cette oreille : peu lui importent les menaces, elle vivra libre, à n’importe quel prix ! Changement de décor pour le troisième tome de Rani. Nous partons vers les Indes et ses colons français excessifs et sans pitié. Mais qu’allait donc faire Jeanne dans cette galère ? Malmenée par les coups du destin, notre héroïne n’a pas d’autres choix que de se battre à nouveau, afin de gagner sa liberté.

J’ai attaqué cette série par ce tome. Au niveau du scénario, j’ai eu l’impression de tomber dans une adaptation d' »Angélique, marquise des anges », vieux téléfilm culte des années 70. Les rebondissements, les multiples vies de l’héroïne (un vrai chat!), il ne manque que le « marquis », l’amoureux transis envoyé aux galères. Malgré ce cliché, on admire la ténacité, la hardiesse et le caractère de Jeanne dans une époque riche en couleurs et en dangers. Au niveau graphique, c’est agréable à lire quoique un peu sombre, l’histoire se passe aux indes, et si les couleurs sont souvent riches, la lumière est chiche.

LM