scénariste (s) : Boisserie Pierre
dessinateur (s) : Abolin Georges
éditeur : Dargaud
parution : février 2015

Second et dernier tome de Patxi Babel, série qui nous entraîne vaguement dans le monde du surf. Que les afficionados du genre ne s’y précipitent pas pour cela, cela reste une toile de fond plutôt vague.

Après être tombé par hasard sur une lettre, Patxi, jeune surfeur, apprend que son père biologique n’est pas celui qu’il croyait… Abattu par cette découverte, il décide de quitter le Sud-Ouest et sa famille afin de partir à la recherche de son véritable père, à l’autre bout du monde, en Australie. Un voyage douloureux et pourtant essentiel pour Patxi !

Il y a malheureusement trop de mélange des genres dans ce diptyque pour que cela échappe à la soupe et on n’arrive pas à isoler une réelle saveur identifiable. C’est dommage car si la trame du père biologique différent de celui qu’on connait est relativement bateau, le caractère d’adolescent frondeur et perdu du « héros » est bien défini. Le graphisme est simple et efficace.

LM