Scénario/storyboard : ZEP

Dessin : Dominique BERTAIL

Couleurs : Gaëtan GEORGES et Dominique BERTAIL

Editions RUE DE SEVRES

 

Le moins que l’on puisse dire c’est que la vision de Paris en 2119 fait assez peur. Zep dépeint une civilisation somme toute cauchemardesque qui semble n’avoir rien résolu des problèmes que l’on a aujourd’hui. Une vision d’un pessimisme absolu appuyée par des dessins exceptionnels de Dominique BERTAIL. Les couleurs sont en adéquation avec le propos de l’album, c’est très sombre.

Tristan KEYS vit à PARIS en 2119 et c’est une personne très nostalgique de la vie d’avant (limite en colère contre la société actuelle), quand les gens se déplaçaient à pied, quand les gens sortaient de chez eux pour parler à d’autres gens physiquement. Ce qui semble révolu dans l’histoire que nous raconte Zep.

Les gens sont pucés, localisables, l’entrée du métro est sujet à vérification d’identité par un drone et à une reconnaissance faciale, le monde de rêve non ?

On ne voyage plus en avion, en voiture, en bateau ni même en métro. C’est TRANSCORE, une énorme société qui exploite la téléportation. Vous avez un rendez-vous où que ce soit, cette société vous y envoie dans la seconde. Tristan est contre ce principe et refuse de prendre ce type de « transport ».

L’avenir très proche va lui donner quelques raisons de douter de Transcore. Il va être témoin de comportements d’utilisateurs de la téléportation, dont sa compagne Kloé qui est complètement dans son époque et d’accord avec le principe de la téléportation. Les contrôleurs des terminaux de téléportations vont achever de convaincre Tristan qu’il y a clairement quelque chose qui cloche…

Mais son nom, Keys, qui signifie « clés » est peut-être prédestiné ? 😉

C’est un album, un récit qui donne à réfléchir et qui nous touche vraiment, vu l’avenir peu radieux de la planète ainsi que de nos sociétés actuelles, si nous ne faisons rien. Serons-nous capables d’empêcher le Paris 2119 ?

Allons-nous laisser les lobbyistes diriger notre monde ?

En tous cas, c’est un peu ce que cet album m’amène comme questionnement, car mise à part la téléportation, tout ce qui est décris n’est plus vraiment du domaine de la science-fiction à plus ou moins long terme.

Une chose est certaine, c’est nous qui détenons les clés de notre avenir, il faudrait juste s’en servir, comme Tristan, courageux héros de ce PARIS 2119 !

 

Pierre