scénariste (s) : Christophe Chabouté
dessinateur (s) : Christophe Chabouté
éditeur : Vent d’Ouest
parution : octobre 2014

Otage de l’obsession de son capitaine, le Pequod continue sa lente et inexorable mission. Car qu’importe le spermaceti, qu’importent l’huile et la richesse, Achab n’a qu’un seul objectif : traquer et tuer la bête qui lui arracha sa jambe.

Moby Dick… un nom qui sonne comme une dangereuse légende. Un nom rempli d’effroi pour l’équipage et tous les baleiniers qu’ils croisent, forçats de la mer pourtant habitués aux périls de l’océan. Sur le sillage du cachalot blanc, les eaux sentent la mort… Consumé par sa soif de vengeance, Achab se décompose physiquement. Sa haine devient folie. Si bien que ses hommes s’interrogent : le réel danger est-il en mer ou à bord ?

La suite de l’adaptation magistrale nous transporte encore plus loin dans la folie avec une facilité déconcertante et une justesse dérangeante. Nous voguons sur l’océan comme sur les embruns de la folie, sans aucune bouée de sauvetage et loin de toute attache. Voilà une oeuvre magistrale qui restera dans les mémoires autant que le roman de Melville. Le graphisme est toutefois assez particulier (blanc sur noir intégral), comme l’est le parti-pris de certains angles et de certaines scènes.

bonne lecture

LM