le bleu est une couleur chaude

auteur : Julie Maroh
éditeur : Glénat
sortie : 04/2010

Histoire d’amour naissant, grandissant, envahissant, perturbant, déchirant d’une lycéenne qui se découvre des émois soi disant contre nature mais si humains.

Histoire d’amour lesbien, dans un monde soi disant moderne dont les codes quotidiens ne permettent pas encore aux jeunes de se découvrir sans honte, sans le regard accusateur des autres.

Histoire d’amour qui nous est conté sans fard ni voyeurisme, sans grand discours, avec des gestes, des regards, des silences qui sont autant de mots, justes et sensibles. Vous l’avez deviné : je l’adore malgré le ton dramatique qui n’est pas ma tasse de thé habituellement.

A lire et à relire!

Story of young love, growing, invasive, disturbing, ripping a high school student who discovers emotions supposedly against nature but if human.

Lesbian love story, a world in which so-called modern codes daily does not yet allow young people to discover without shame, without the accusing eyes of others.

Love story that is told us no shade voyeurism without great speech, with gestures, glances, silences which are so many words, fair and sensitive. You guessed it: I love it despite the dramatic tone that is not usually my cup of tea.

Read and reread!

—————————————————–
Frenchman

auteur : Patrick Prugne
éditeur : Daniel Maghen
sortie : 09/2011

d’abord c’est la couverture : la vache, c’est beau!

Octobre 1803… Dans un paisible village de Normandie, des sergents recruteurs arrivent tambour battant. A l’appel de leurs noms, les jeunes hommes de la région partent grossir les rangs de l’armée du premier consul Bonaparte. A l’autre bout du monde, la Louisiane vient d’être cédée par la France à la jeune nation américaine. Enrôlé comme tant d’autres pour assurer la “pacification” de ces contrées sauvages, Alban, un jeune paysan, doit bientôt embarquer pour la Nouvelle-Orléans. Ce garçon plein de fougue, encore imprégné des idéaux de la Révolution, fait parler la poudre pour défendre un jeune esclave. Arrêté, emprisonné, il risque l’échafaud. Un trappeur français, Toussaint Charbonneau, lui sauve la vie et l’entraîne avec lui dans une expédition qui changera le cours de leurs existences.

cet album fait suite à « canoë bay » mais se déguste sans problème tout seul, en apéritif ou en dessert. Les dessins et les couleurs sont magnifiques, rendant hommage à cette immense ex-colonie française (qui allait du Mexique au Canada et des Apalaches aux Montagnes Rocheuses soient 21 états actuels!!!) peuplée de coureurs des bois français. L’histoire nous tient en haleine sauf dans les dernières pages, la fin se précipite et nous laisse comme un goût d’inachevé…

October 1803 … In a peaceful village in Normandy, recruiting sergeants arrive briskly. At the call of their names, young local men leave the ranks of the army of the First Consul Bonaparte. At the other end of the world, Louisiana has been ceded by France to the young American nation. Enrolled as many others to ensure the « pacification » of these wild regions, Alban, a young peasant, must soon embark for New Orleans. This boy fiery, yet imbued with the ideals of the Revolution, made ​​the cannons to defend a young slave. Arrested, imprisoned, he risks the scaffold. A French trapper, Toussaint Charbonneau, saves his life and brings with him on an expedition that will change the course of their lives.

This album follows « canoe bay » but can be eaten safely by itself, as an appetizer or dessert. The designs and colors are gorgeous, paying tribute to this giant former French colony (which ran from Mexico to Canada and the Appalachian and Rocky Mountain states are 21 today!) Populated by French fur traders. The story keeps us in suspense except in the final pages, the end rushes and leaves us a sense of unfinished business …