One shot par Matthieu Bonhomme

Editions Dargaud  – Lucky Comics

Le moins que l’on puisse dire est que cet album était attendu, d’une part parce que Matthieu Bonhomme était de la partie à tous les niveaux et d’autre part parce que cette année c’est l’anniversaire du célèbre cowboy solitaire, 70 ans déjà !

Il fallait au moins un tel album pour commencer la célébration de l’anniversaire des 70 ans du personnage de Morris !

Pourtant, l’album commence bien mal puisque, truc de fou, il nous dézingue effectivement Lucky Luke que l’on voit la face dans la boue de la rue principale de Froggy Town !!!!

Pas possible ça ! Il fallait que je lise le reste de cette dernière aventure du cowboy le plus célèbre de France (après Blueberry, ou avant ? ^^) pour voir ce qui a mené à cette situation.

La suite va nous conter l’arrivée de Lucky Luke dans cette petite ville du Far West, qui a récemment subit une attaque de la diligence et le vol de l’or de la ville. Devant l’inaction et l’inexpérience du shérif de la ville, les habitants, au fait de la réputation de Lucky Luke, vont l’engager pour retrouver l’or et un voleur tout désigné…

J’ai adoré les difficultés rencontrées par Luke suite à la pénurie de tabac, trop fort… ^^

En ville, Luke se fera un ami de Doc Wednesday, un homme ravagé par l’alcool, rencontré au saloon et qui rappellera à nombre de personnes, certaines incarnations par de grands acteurs de la belle époque des westerns sur grand écran.

Je n’en dirais pas plus, il faut lire cet album unique dans son genre qui mêle humour à la Morris ( Jolly Jumper a quelques scènes assez cocasses, il n’est pas oublié et c’est bien) et « réalisme » du western comme on a pu en voir dans notre jeunesse avec des acteurs comme James Stewart, Gary Cooper, Kirk Douglas, Burt Lancaster, John Wayne, Glenn Ford, Richard Widmark et j’en oublie. Je dirais que c’est déjà un énorme hommage à Morris mais aussi aux westerns !

Pour moi qui ne suis pas un habitué du personnage de Morris, j’ai pris un plaisir certain à lire cet album par un Matthieu Bonhomme fort à l’aise avec le personnage et qui en donne une version unique en son genre ! La mise en couleur donne une ambiance toute particulière à ce récit. On en vient à espérer qu’il décide de se remettre un jour à conter les aventures de Lucky Luke. ^^

Est-il besoin de vous préciser qu’à l’occasion de la célébration des 70 ans de Lucky Luke, le dessinateur actuel de la série, Achdé, sera le parrain de la 9ème édition de notre beau festival qui se déroulera du 10 au 12 Juin prochain ?? 😉

Ah j’oubliais aussi de dire que les Editions Black and White sortiront dans les mois qui viennent, un tirage de tête dantesque de L’Homme qui tua Lucky Luke !!

Enjoy !! ^^

 

Pierre