Tome 2 : Bonnie and Pierrot

Scénariste : Wilfrid Lupano

Dessins : Paul Cauuet

Le précédent tome avait été une telle claque, je l’attendais avec grande impatience celui-là.

On commence par un Pierre Mayou, dit Pierrot, qui s’énerve un peu à tenter de choisir une bête baguette à la boulangerie. Encore un moment unique.

Il recevra ensuite par la poste, un paquet envoyé par une certaine Ann Bonny. Un paquet contenant une surprise pour le moins inattendue, conséquence directe de la conclusion du Tome 1 !

Antoine, pendant ce temps, est en route pour la « manif de demain » et il arrive seul à Paris, Pierrot et Mimile lui ayant fait faux bond.

Il ira tout de même à la rencontre des collègues de manif du Pierrot, avec rencontre dans une boîte Electro, si, si et ensuite, visite du QG de guerre, un vieux bâtiment Haussmannien baptisé « L’Ile de la Tordue », un des 27 îlots ayant fait sécession avec la république française ! ^^

C’est comme dans le Jeu de la Mort avec Bruce Lee, à chaque niveau de ce bâtiment, on découvre d’autres personnages (ou surprises) aussi truculents les un.e.s que les autres, il y a Arno Nimousse, un hacker accro aux granolats et je vous laisse découvrir Jean-Chi, dit « Human Bomb », la plus belle arme du groupe… 😉

A côté de ça, il s’avère que cette « Ann Bonny » va tournebouler complet l’ami Pierrot et notre trio, accompagné par Sophie (la cachotière…),  va partir à sa recherche.

Je n’en dirais pas plus et si après ça, vous n’avez pas envie de vous replonger dans les aventures des Vieux Fourneaux, je ne comprends plus.

Lancez-vous, ce Tome 2 est à nouveau une réussite, un condensé de peps !

 

Pierre