Scénario : Sylvain Runberg

Dessins et couleurs : Olivier Boiscommun

Cette bande dessinée commence très fort avec une bataille générale et assez sanglante, ça tranche et ça plante de toute part. Mais point d’humains à l’horizon, vu qu’ils ont laissé la place aux animaux, tout aussi sauvages qu’eux. Les hommes semblent absents de la surface de la Terre et ne subsistent que de nombreux vestiges architecturaux bien reconnaissables. S’il ne restait que cela, ça irait mais les humains ont bien merdés et laissés des cadeaux empoisonnés aux animaux leur ayant survécu, dont, « la saison des démons »…

Ce sont ces conséquences des actes de l’humanité que fuient en permanence, par caravanes entières, les animaux peuplant la terre. Ils veulent atteindre un but, un refuge, le Shrine ! Et le voyage est dangereux, on le voit bien au début de l’album lorsqu’une caravane est attaquée dans le but de délester les propriétaires de leurs offrandes pour accéder au Shrine.

C’est lors de cette baston générale que sont introduits les mercenaires Isaac, le tigre, Octavia la guéparde et Pantacrius le bouc ! Ils viennent au secours des attaqués et par cet acte (pas désintéressé…) trouvent un job, protéger le riche voyageur, sa famille et sa cargaison si précieuse.

Sylvain Runberg a bien planté le décor dans ce 1er tome, il y a de l’action, on suppose certaines choses qui seront éclaircies chemin faisant dans l’histoire je suppose et notamment ce tome 2 qui devrait nous faire découvrir ce fameux Shrine et leurs gardiens !

Olivier Boiscommun est juste excellent, cet album peint, c’est magique. Et le bestiaire présent dans ce tome 1 est impressionnant. On s’amuse à reconnaître les nombreuses espèces utilisées et le règne animal est tellement grand, que l’on a hâte de voir les ajouts du tome 2. C’est génial de voir quels caractères sont associés à telle ou telle espèce, je suis client de ce genre d’histoire.

Vivement le Tome 2 intitulé Le Maître du Shrine !

 

Pierre