scénariste (s) : Benn
dessinateur (s) : Benn
éditeur : Dargaud
parution : février 2015

Londres, 1887. Jerrold Piccobello, magicien parmi les plus prestigieux du royaume britannique, se fait une nouvelle fois remballer d’une audition comme un malpropre. Désespéré, l’homme revient sur les lieux de son enfance, là où tout a commencé et où il fera une rencontre pour le moins inattendue…

Premier tome du Magicien de Whitechapel, une trilogie qui oscille entre l’aventure humaine et le récit fantastique.

Voilà une série qui commence très bien ! le dessin est fouillé, l’histoire, qui oscille entre le présent et le passé, se déroule comme une enquête policière et chaque élément, chaque bribe du passé donne envie de connaître la suite, même si on en a déjà un triste aperçu. Le ton est sombre, comme les origines du magicien et nous sommes plongés dans la vie anglaise des bas fonds de Londres et du monde du spectacle, pas tendre avec ses « habitants ».

bonne lecture
LM