la colère de fantomas

scénariste (s) : Olivier BOCQUET
dessinateur (s) : Julie ROCHELEAU
coloriste : Julie ROCHELEAU

éditions Dargaud – 13,99€
date de sortie : janvier 2013

Ce 1er épisode de La Colère de Fantômas s’ouvre à Paris en 1911. Le peuple s’est rassemblé pour assister à l’exécution du plus grand criminel de la capitale. Fantômas a terrorisé les foules et mis les brigades de police sur les dents pendant seize longues années. Alors que l’inspecteur Juve regretterait presque cette période terrible mais palpitante, un événement spectaculaire vient secouer les esprits. Lors d’une représentation théâtrale mettant en scène la vie de Fantômas, celui-ci surgit d’outre-tombe et massacre acteurs et spectateurs.

Sombre, machiavélique, intrigant, passionnant…

Vous l’aurez compris, un album fascinant à bien des égards. Bien écrit, bien pensé, bien dessiné, ce retour au Fantomas originel est une grande réussite. Oubliez De Funes et Jean Marais, nous avons ici un super-vilain sorti des pires cauchemars des années 50. Le dessin est stylisé mais cela sert de paravent à la violence des scènes et le scénario évite intelligemment les écueils de la comparaison avec ce que tout le monde connaît de ce premier terroriste des temps modernes. Pas d’édulcorant, les couleurs sombres et les tons rouges prédominent. Ce policier noir n’est pas à laisser entre de jeunes mains mais à savourer au coin du feu avec des frissons de terreur.

LM