auteur : OZAKI Kaori

éditions Bamboo – collection Doki Doki – 7,50€
date de sortie : janvier 2013

Rain et Machika s’introduisent dans la tour du siège de la compagnie Calvaria, et y retrouvent Yuca. Sharem s’est sacrifiée pour tenter d’en finir avec Fork mais ce dernier a survécu. Rassemblant ses dernières forces, il a débranché le système qui maintenait Templinion à – 80 degrés, réveillant du même coup le terrible « mangeur d’anges ». Rain, qui ignore toujours qu’il n’est plus immortel, est décidé à tout faire pour le mettre hors d’état de nuire. Mais réussira-t-il à vaincre seul un tel monstre ?

Epais dernier tome de 300 pages (le tout sans augmentation de prix, merci Doki Doki !), qui a le grand mérite de se partager de manière équilibrée entre action et focus sur les personnages.

On se retrouve donc avec un récit dynamique, le dernier combat contre Templinion étant bien servi par un trait toujours aussi clair et un découpage d’une fluidité impeccable, et si Kaori Ozaki peut par moments donner l’impression de faire un peu traîner les choses (Dora Fork, survivant à tout, aura été sacrément résistant…), on ne s’ennuie jamais, encore moins quand la mangaka profite de l’intensité et du dynamisme de son récit pour offrir des petits focus très appréciables sur ses personnages secondaires, comme Eury et Ayla, ou encore Jeleena.

Au bout du compte, c’est tout le final qui absorbe le lecteur. Alors que l’issue reste longtemps incertaine, Kaori Ozaki profite de quelques moments plus paisibles au beau milieu du chaos ambiant pour enclencher une conclusion aboutie en ce qui concerne les liens puissants unissant Rain, Yuca et Machika, qui en ressortent tous trois grandis, avant une conclusion douce-amère, plutôt attendue, mais où l’auteure nous laisse le temps de dire au revoir à ses sympathiques héros.