Dessin et scénario : Mathieu Reynès

Couleurs : Valérie Vernay et Mathieu Reynès

Je l’ai attendu avec impatience ce tome 2 et encore plus une fois la publication périodique commencée, dans le magazine de Spirou !

J’avais laissé Harmony en pleine bataille contre de mystérieux agresseurs à la fin du tome 1 et elle venait de se retrouver la mémoire, en même temps que la plénitude de ses extraordinaires capacités !

Avec INDIGO, on plonge dans le passé et une partie des origines d’Harmony. Je dis une partie parce que je me doute que Mathieu Reynès nous réserve encore une ou deux révélations d’avant son arrivée dans ce centre de recherches dans lequel on nous la montre au début de ce tome 2. 😉

Il semblerait que le professeur Torres qui a en charge le cas d’Harmony, a subi une lourde perte dans sa famille aujourd’hui brisée et que son but maintenant est de voir sa petite patiente aller au bout du traitement qu’il lui donne.

Un traitement – appelé INDIGO – d’une maladie dont on ne dit pas le nom et qui provoque l’éclosion de certaines capacités spéciales chez certains patients ou patientes.

Ce sont ces dernières particularités qui vont attirer l’attention des militaires et pousser Steinman, le patron du Professeur Torrès, à l’évincer !

Harmony sera transférée dans un autre centre où elle fera la connaissance d’autres enfants comme elle, dont Eden et Payne !

Tout ne se passera pas bien, les militaires n’étant pas vraiment patients… En plus, on a nos bad guy à détester avec ces militaires aux méthodes plus que discutables, surtout vis-à-vis d’enfants !!! Et ce Barns, mon dieu que j’aimerais lui en… et le faire…pour le finir au … ! ^^’’’’’

Je n’en dirais pas plus, il va vous falloir lire INDIGO, je n’ai franchement pas vu le temps passer, j’ai dévoré ce tome 2 et sa fin m’a rendu encore plus impatient !! Mathieu Reynès, MASTER du cliffhanger ! Limite c’est pas bien, hahaha ! Ça va être dur d’attendre la suite et revoir Nita, Mahoopma, la chienne sans oublier les nouveaux personnage que Mathieu Reynès ne manquera pas d’introduire ! 😉

Le dessin de Mathieu Reynès est dynamique, dans la manifestation des pouvoirs des enfants, les émotions sont retranscrites à la perfection. J’aime aussi beaucoup la palette de couleurs.

Mais je vais relire les deux tomes à la suite, certaines questions posées au début trouvant leurs réponses en ce tome 2.

 

Pierre