Depuis sa première édition, le Festival Européen de la Bande Dessinée de Strasbourg choisit chaque année de mettre en avant un(e) jeune auteur(e) de bande-dessinée.
Cette démarche de soutien est doublement enrichissante, pour notre filleul(e) d’une part, qui peut ainsi exposer son travail ; pour le public d’autre part, qui peut ainsi découvrir avant tout le monde des démarches certes naissantes, mais déjà riches d’idées nouvelles.

Cette année, notre filleule est Alice Lorenzi, née à Liège en 1978, où elle réside encore.

ALICE LORENZI
Elle commence sa carrière en auto-éditant “In de vleestuin” en 2003, déjà remarqué à l’époque. Elle rencontre ensuite le collectif Mycose, participe à plusieurs fanzines, pour finalement publier “Les heures de verre” aux éditions de la Cinquième Couche en 2005, dans lequel on retrouve ses atmosphères délicates et oppressantes à la fois. Et si son dessin, entre décors foisonnants et figures féminines frêles, est évidemment élégant, c’est avant tout un travail narratif riche et référencé qui fait la qualité du travail d’Alice Lorenzi, que nous sommes heureux et fiers de vous faire découvrir.