Scénario : Wilfrid Lupano

Dessin : Gradimir Smudja

Editions Delcourt

 

Avec le grand Gradimir Smudja, nous ne sommes jamais déçus et là, il est secondé par Wilfrid Lupano, c’est une équipe qui est un gage de qualité pour la production d’un album.

Et effectivement, il n’y a pas de déception.

C’est peut-être un album qui s’adresse aux plus jeunes mais bon, je suis tellement bon client de l’art de Gradimir Smudja et puis Wilfrid Lupano m’a fait rire aux éclats avec les Vieux Fourneaux, je n’ai guère résisté à investir. ^^

On commence avec un roi grassouillet qui se réveille un jour très particulier qui revient chaque année, son anniversaire et ce jour-là, son cuisinier lui prépare un gâteau de rêve qu’il se doit de réussir sinon gare…

Effectivement il est énorme et ce capricieux Roi va pouvoir y goûter mais soudain deux enfants sur le dos d’un cheval fait d’un vent difficilement domptable, lui dérobent ce volumineux monument de la pâtisserie royale.

Les garnements ne sont pas égoïstes et vont faire le tour du royaume pour partager ce fabuleux gâteau, il faut dire que le royaume semble bien pauvre par rapport à l’opulence dans laquelle vit le Roi.

Il s’ensuit donc une poursuite assez folle entre le Roi juché sur son cheval de bois, tous deux portés par une multitude de soldats de la garde royale, passant des tours du châteaux aux toits des maisons. Une poursuite fantastique comme il n’en existe que dans les comtes.

Le dessin de Gradimir Smudja est comme d’habitude flamboyant, on en prend plein les yeux et la cavalcade entre ce cheval de bois et ce cheval fait de vent est propice à de drôles de situations qui vous font garder le sourire du début à la fin.

Il y a même un petit jeu à la fin de l’album qui occupera grands et petits.

Enfin pour ma part, c’est une lecture validée et conseillée. 😉

 

Pierre