Tome 1 : Les Terres rares

Scénaristes : Luc Brunschwig et Arnaud Ducoudray

Dessinateur : Dimitri Armand

Tout d’abord, bonne surprise de constater la présence aux dessins de Dimitri Armand que j’ai découvert tout récemment sur l’excellent album SYKES (bientôt un ouvrage d’exception chez Editions Black & White) !!!

Le fait est qu’il se débrouille tout aussi bien en ambiance western qu’en ambiance contemporaine, un réel plaisir pour les yeux ! Bob Morane est crédible, c’est comme ça que je le voyais quand je lisais les romans de Henri Vernes (bon, un peu comme Docteur Justice aussi ^^) et Bill Ballantine est tout simplement massif, il a vraiment une gueule qui sied au personnage ! J’ai vraiment hâte de les voir en action dans le prochain tome !

Je dis cela parce que, mis à part le début de l’histoire, le duo n’agit pas encore ensemble. Ce Tome 1 met plutôt en place la genèse du célèbre duo. Il place dans notre époque, ce duo qui nous a fait rêver durant des décennies sous la plume de leur créateur Henri Vernes.

Bob Morane est un militaire français déployé au Nigéria, pays en proie à des affrontements (politiques/ethniques) juste avant des élections démocratiques. Une agression sauvage va complètement bouleverser la vie Bob qui, en voulant tout simplement protéger les agressés, va sceller son avenir au sein de l’armée française.

Suite à ce procès, à son issue inattendue, il se retrouvera impliqué dans le développement du pays qu’il protégeait en tant que militaire. Son équipier, Bill Ballantine, n’aura malheureusement pas le même traitement de la part de son pays, l’Ecosse. Toutefois, il sera approché par une personne (bien connue du petit monde de Henri Vernes) qui devrait lui permettre de se retrouver sur le chemin de Bob Morane dans le prochain opus.

Donc, à ce jour, il n’y a pas encore vraiment de duo Bob Morane et Bill Ballantine, les choses se mettent en place, j’apprécie qu’il y ait cette manière de faire qui va encrer cette fine équipe dans notre ère et nous régaler encore de nombreux albums !

En plus l’image de fin est juste insupportable, mais seulement parce que l’on n’a pas la suite hein !! Je suis bien entendu ravie de ce cliff qui n’est entrevue qu’à 2-3 pages de la fin !

Je dis bien joué Messieurs Brunschwig et Ducoudray, vous remettez au gout du jour avec brio et ingéniosité, les aventures de Bob Morane , il y a indéniablement de la modernité dans cette renaissance et ceci sans renier quoique ce soit à l’esprit du personnage établis par Henri Vernes ! ^^

 

Pierre