Scénario : Luc Brunschwig et Aurélien Ducoudray

Dessin : Dimitri Armand

Couleurs : Hugo Facio

D’après l’œuvre de Henri Vernes

Nous avions quitté Robert Morane en bien mauvaise posture après avoir été mitraillé par des drones alors qu’il était en route pour Zamosho au Nigéria, pour essayer de convaincre la population des bénéfices qu’elle pourrait tirer de l’utilisation des casques des laboratoires BELFON, sortes de banques de données portatives chargées d’éduquer la population !

Avec son chauffeur blessé sur le dos, il va se réfugier à Zamosho qui est tout sauf un pauvre village isolé. Il s’agit d’une cité ultra moderne, dirigée par un certain Monsieur MING, un personnage à plusieurs facettes, d’un côté bienfaiteur de la région, de ses habitants miséreux manquant de tout et de l’autre impitoyable pour toute personne n’entrant pas dans sa doctrine, dans son projet. Il est contre ces casques dont il pense que c’est un coup monté pour prendre le contrôle des gens et en faire des moutons.

Tania Orloff semble être son bras droit et on verra qu’elle a encore gardé son libre arbitre dont ne se plaindra pas Bob Morane.

Ce dernier constatera que ce pour quoi il croyait s’investir corps et âme n’est pas si philanthropique que cela et ça va se retourner méchamment contre lui !

De son côté Bill Ballantine est sorti de sa prison écossaise et a accepté un emploi dans une armée privée, sorte d’organisme de sécurité international (pour le coup il va partir pour l’Ukraine, sécuriser des pipelines de pétrole), en tous cas, c’est comme cela que ça lui est vendu…

Mais comme Bob Morane, le soldat Bill Ballantine conserve son honneur et une ligne de conduite qui va l’amener droit vers les ennuis.

Des ennuis qui ne sont pas si éloignées de celles de son ami Bob Morane, qui devraient  conduire dans le Tome 3 à des retrouvailles musclées !!

J’ai dévoré ce tome 2, il est passionnant, comme le Tome 1 !! Et ça s’accélère avec la présentation de celui qui va devenir la Némésis de Bob Morane, j’ai nommé l’Ombre Jaune, mais présenté en tant que Monsieur MING dans l’album.

Le seul bémol à mes yeux, c’est le statut de Robert Morane à la fin de l’album, j’ai l’impression que c’est nouveau pour ce personnage et j’espère qu’il va reprendre le contrôle dans l’album suivant !

Mais c’est bien tout hein, j’apprécie toujours autant la prise en main du duo par Luc Brunschwig et Aurélien Ducoudray, c’est juste bluffant et je souhaite qu’ils continuent à œuvrer sur cette renaissance, avec Dimitri Armand aux dessins, of course !!!!!

Vivement le Tome 3 !^^

 

Pierre