scénariste (s) : Xavier Dorison
dessinateur (s) : Ralph Meyer
coloriste (s) : Ralph Meyer
éditions Dargaud – 13,95€
date de sortie : mars 2012

L’an 800… Plusieurs drakkars de guerres et des navires de pêcheurs disparaissent sans laisser de trace dans les lacs de Scandinavie… Une jeune esclave, Sieglind, échappe par miracle au naufrage du navire de pêche où elle travaillait. Elle est recueillie par un homme étrange, Asgard, dit « pied-de-fer », un « Krökkentötter », ancien guerrier viking devenu chasseur à la prime sur les proies les plus extraordinaires. Né avec un seul pied, le viking aurait dû, selon la tradition, être tué dès sa naissance par son propre père. Mais, ce dernier s’est rebellé et a donné à son fils le nom du domaine des Dieux. Depuis, Asgard a mené une vie de combats et de fureur avant de devenir un « chasseur de monstres ». La présence de l’un d’entre eux dans les territoires du Noordland lui offre une nouvelle opportunité de gain énorme et peut-être de se refaire une place au sein de la cour du Jarl, le roi viking. Accompagné par un émissaire de ce dernier, par un prêtre scalde et une femme maître de pêche, Asgard et Sieglind embarquent à bord d’un drakkar avec un objectif simple : trouver et tuer la créature qui hante les eaux des fjords… Bien qu’expérimenté et bien préparé, Asgard va découvrir que la menace qui rôde dans les lacs gelés est d’une nature bien plus redoutable que les grands ours ou les reptiles géants des lointaines terres du sud.

Ne vous trompez pas : nous sommes sur Midgard et nous ne la quittons pas ! Asgard est un voyage temporel au cœur des contrées nordiques et de la civilisation vikings. Le graphisme est grandiose, quoique sombre, parfois un peu trop, et le scenario mélange adroitement l’historique et le fantasmagorique dans une lente et certaine descente dans l’enfer blanc des mythes asgardiens. Vivement la suite et fin de ce dyptique …

LM