Strasbulles 2019 c’est fini, en route pour 2020

Le Parrain 2019:

Riff Reb’s

C’est en décembre 1960 au pied de l’Atlas algérien que nait Dominique Duprez qui choisira le pseudonyme de Riff Reb’s.

Revenue en France, sa famille s’installe au Havre. S’en suivent des études presque classiques pour un futur auteur de bande dessinée qui passe par les Arts Décoratifs de Paris. Il co-fonde à cette époque l’atelier « Asylüm » avec Arthur Qwak et Cromwell. Au sein  de cette équipe qui s’étoffe peu à peu et qui travaille sur « Les mondes engloutis » en BD et en dessin animé, il réalise avec Cromwell son premier album « Le bal de la sueur » paru en 1985. Ce roman d’aventures aux accents aigre-doux ne fait pas dans la dentelle et marque tout de suite une différence avec les publications du moment. Les auteurs nous emmènent dans une aventure où le héros (ou anti-héros ?), un punk désirant s’identifier à Popeye, va se perdre dans la moiteur d’une jungle où l’on devine qu’il n’en sortira pas indemne.

En 1990, parait « Myrtil Fauvette » où l’on retrouve un détective rebelle et déplacé dans un monde ultra écolo aux accents de dictature. Critique acerbe d’un pays où l’on veut que tout le monde soit propre et gentil. Trois volumes seront publiés jusqu’en 1995 ainsi qu’un comic en 2005.  Suivent divers ouvrages comme « La crève » en 1988, « Love story » en 1993, « Enfin un livre intelligent sur la préhistoire » en 1996, « Glam et Comet » ainsi que de nombreuses participations à des ouvrages collectifs. Au milieu des années 2000, un tournant va s’opérer dans la vie d’artiste de Riff Reb’s qu’il ne soupçonne pas encore. Attiré par l’écriture de Pierre Mac Orlan, il décide d’adapter le roman « A bord de l’étoile Matutine » en Bande Dessinée et publié en 2009. Histoire d’un mousse devenu flibustier sur le bateau du pirate Georges Merry dans les années 1700. Le hasard qui l’amène à réaliser une œuvre maritime (c’est surtout la diversité et la psychologie des personnages qui l’attirait) séduit immédiatement le public et va devenir involontairement sa « marque de fabrique ».

Et c’est un nouveau coup gagnant avec la parution en 2012 du roman graphique « Le loup des mers » d’après Jack London. La difficulté de condenser, réécrire et s’approprier une telle œuvre en aurait découragé plus d’un. Mais les deux années passées à retravailler les 200 pages du roman en s’imprégnant jour et nuit de l’ambiance pour les transformer en 130 planches  ne laisseront personne indifférent. Cette histoire sans véritable héros où la force brutale de Lou Larsen, capitaine d’une goélette partie pour la chasse aux phoques dans la mer de Behring s’oppose à la faiblesse d’un intellectuel nanti en la personne du journaliste Humphrey Van Weiden est traitée crûment avec toute la cruauté qui règne à bord. Dans ce huis clos comme les affectionne Riff Reb’s, les acteurs montent sur scène avec pour seul décor une mer vivante au possible et dessinée avec talent entourant un bateau aux allures de vaisseau fantôme et nous dresse sa vision des rapports douloureux entre les protagonistes. La mer avec ses tempêtes, ouragans, son calme ou ses flots tumultueux est omniprésente mais ne se manifeste que pour mieux servir l’intrigue.

Et comme notre dessinateur aime le N&B aussi bien en BD que dans tous les autres Arts, il ne s’en prive pas pour accentuer encore la dramaturgie des événements et obtenir l’ambiance désirée. Avec toutefois un passage d’une monochromie à une autre afin de refléter mieux encore l’atmosphère qui règne sur le navire et agrémenter la lecture. Et ce n’est que justice que de constater l’engouement des lecteurs et de la critique avec la remise de prix comme celui de la Fnac ou de Quai des Bulles (Ouest France).

 L’auteur cherchait à adapter d’autres romans et s’éloigner de la mer, mais jamais deux sans trois. Le dicton se révèle exact avec une nouvelle œuvre marine car Riff Reb’s commence à affectionner ce milieu. La trilogie va être complétée par un ensemble de nouvelles d’auteurs ayant traité de la mer. Ainsi, Riff Reb’s va décortiquer et refondre des histoires de Stevenson, Conrad, Edgar Allan Poe, Hodgson, Conrad ou encore Schwob. Dans ce troisième opus, « Hommes à la mer », l’auteur alterne les histoires avec un rythme très attrayant et les ponctue de superbes illustrations en N&B.

 Et si l’on veut encore mieux apprécier le talent de dessinateur de Riff Reb’s, il vous faut déguster la monographie « Marines » parue fin 2016 avec entre autres des portraits de pirates célèbres et des planches maritimes qui rivalisent de beauté.

 Au début de cette même année 2016, il s’était pourtant éloigné des adaptations marines avec « Qu’ils y restent » sur un scénario de Régis Lejonc et Pascal Mériaux où 4 êtres maléfiques se partagent leur monde.

 Mais après cette superbe monographie, gageons que notre havrais n’en a pas fini de nous envoûter avec la mer…

 En 2019, Strasbulles accueille Riff Reb’s qui nous avait déjà fait le plaisir d’y participer, mais cette fois-ci comme parrain.

 Ce festival marqué cruellement par la disparition de notre ami Bartek ne saurait exister sans la confiance et souvent l’amitié que les auteurs portent aux bénévoles de l’équipe et au festival. Nous tenons à les remercier ici et souhaitons la bienvenue à notre parrain RIFF REB’S !

 A.P.

Le DANEMARK sera le pays invité pour Strasbulles 2019

               Venez déguster des Smørrebrøds danois à Strasbulles2019 !

Dans les pays nordiques, qui sont les plus gros lecteurs et consommateurs de journaux quotidiens en Europe, le marché de la bande dessinée est principalement alimenté par la série Donald Duck de Walt Disney, chaque pays assurant une publication à la fois hebdomadaire et mensuelle.

Par ailleurs, la bande dessinée franco-belge est très bien diffusée dans ces pays, grâce à des éditeurs dynamiques implantés sur le marché depuis plus de cinquante ans. En terme de production locale, on peut mentionner, pour le Danemark, Helge Hansen, qui crée, en 1942, Styrmand Rask, fort influencé par Alex Raymond, ainsi que, dans le même style, Tage Andersen, avec sa série Willy pa Eventyr. Mais on retiendra surtout Rasmus Klump (Petzi en français), du couple Vilhelm et Carla Hansen, créée en 1951, et qui verra la parution de 36 albums jusqu’en 1985, plus quelques hors-séries et inédits. Cette série a été traduite dans une quinzaine de langues et vendue à plus de vingt millions d’exemplaires.

Dans la nouvelle génération, retenons Peter Madsen, auteur de Valhalla, publiée en quinze albums entre 1979 et 2009. »

Une introduction à la bande dessinée danoise empruntée avec respect à François DENEYER dans son livre Petites Histoires Originales Un voyage parmi les planches originales de la bande dessinée.

7èmes RENCONTRES D’ALSACE BANDE DESSINEE – 04 & 05 AVRIL 2020

décembre 8th, 2019|Commentaires fermés sur 7èmes RENCONTRES D’ALSACE BANDE DESSINEE – 04 & 05 AVRIL 2020

Les 7èmes Rencontres d’Alsace Bande Dessinée se tiendront les samedi 04 et dimanche 05 avril 2020  dans la Salle de la Bourse 1 place du Mal De Lattre de Tassigny à Strasbourg sous l’égide des […]

Paul est mort

décembre 1st, 2019|Commentaires fermés sur Paul est mort

Scénario : Paolo Baron Dessins/couleurs : Ernesto Carbonetti Editeur : Editions Feles   www.editionsfeles.com   Un petit format d’une jeune maison d’édition Alsacienne dont le point de départ la mort de Paul McCartney, une histoire courte, précise et agréable […]

MAUSART TOME 1

novembre 22nd, 2019|0 Comments

Scénario : Thierry JoorDessins : Gradimir SmudjaJe ne pouvais qu’avoir l’envie de parler au plus grand nombre de MAUSART, la nouvelle bande dessinée de Gradimir Smudja. Chaque nouvel ouvrage est digne d’intérêt, car on sait déjà que […]

LE GARDE REPUBLICAIN # 13

novembre 10th, 2019|0 Comments

Scénario : Terry Stillborn (Thierry Mornet pour celles et ceux qui l’ignoreraient encore  ) Dessins/lettrage/couleurs : Paskal Millet Editeur : Hexagon Comics Facebook : Le Garde Républicain J’étais un peu à la bourre sur la série LE GARDE REPUBLICAIN […]

Compagnons d’encre 7 et 8/09/2019

août 19th, 2019|Commentaires fermés sur Compagnons d’encre 7 et 8/09/2019

Compagnons d’Encre : un nouveau festival caritatif autour du tatouage à Emmaüs Scherwiller Emmaüs Scherwiller accueille, samedi 7 et dimanche 8 septembre 2019, la première édition de COMPAGNONS D’ENCRE, un festival caritatif autour de la […]

RESILIENCE – Tome 1 : Les Terres Mortes – Tome 2 : La Vallée Trahie

juin 9th, 2019|0 Comments

     Scénario et dessin : Augustin Lebon et Louise Joor Couleurs : Hugo Poupelin Casterman Un titre qui date déjà de 2017 et pourtant le sujet touche à des préoccupations qui n’ont jamais été autant d’actualité. Bien […]